Patrick, chef de projets, nous parle de la migration de Predica vers notre nouvelle version

Aujourd’hui, j’ai rendez-vous avec Patrick Guillon, chef de projets chez QualNet. Parmi ses clients, il accompagne Predica depuis quelques mois. Predica utilise nos solutions depuis 2009 et vient tout juste de migrer sur la nouvelle version. Intraqual DOC et Intraqual Dynamic sont deux applications clés pour eux et il était indispensable que la migration se déroule au mieux. C’est donc l’occasion pour moi de poser quelques questions à Patrick et pour en comprendre les différentes étapes, j’attrape un café et un croissant et c’est parti pour 20 minutes chrono …

Patrick2FP : La migration sur la nouvelle version des applications QualNet chez Predica est effective depuis maintenant quelques semaines, quelles ont été les premières impressions des administrateurs et des utilisateurs ?

Patrick Guillon : Effectivement, la nouvelle version a été mise en production le 31 décembre 2014 et les premières utilisations ont commencé dès le 5 janvier.

Globalement, les premiers retours sur l’utilisation se confirment et s’avèrent très positifs ! L’un des principaux impacts ressenti par les administrateurs, d’un point de vue fonctionnel donc, concerne surtout le modéliseur. La nouvelle interface des conditions, en particulier pour les conditions de rouages et de visibilités, nécessite de la part des administrateurs de repenser les workflows. Ces dernières offrent notamment la possibilité de créer un workflow pour quatre modélisés sous la dernière version.

L’autre avantage non négligeable -mais optionnel- de la nouvelle version, se situe dans la mise à disposition d’un webservice permettant de créer des fiches en automatique.

FP : Pour eux, quels étaient les enjeux de cette migration ?

PG : La sécurité était un de leur principaux enjeux.  La migration a coïncidé avec un audit sécurité effectué auprès de toutes leurs applications, les solutions QualNet y compris. Notre nouvelle version a répondu à de nombreux points imposés par cet audit, qui extrêmement poussé et pointu, a été effectué par leur prestataire.

Le second enjeu fonctionnel a encouragé Predica à entamer plus rapidement cette démarche de migration. Les fonctionnalités simplifient bon nombre de choses. Les nouvelles conditions de visibilité offrent aux utilisateurs une bien meilleure lisibilité. En effet, celles-ci permettent de n’afficher, aux utilisateurs finaux, que les informations nécessaires.

Enfin, la dernière version amène un renouveau important en termes d’ergonomie. Pour Predica, elle répond aux nombreux changements attendus : nouvelles fonctionnalités visuelles dans le formulaire (blocs pliables-dépliables, blocs en onglets…), le nouveau tableau de bord lié à chaque workflow (nouveaux tableaux de recherche…), l’interface graphique générale du logiciel (nouvelles couleurs, homogénéisation des boutons…), etc.

FP : Comment les utilisateurs ont-ils perçu le changement d’interface et les nouvelles fonctionnalités ?

PG : Globalement, les retours sont très positifs. Le design, l’ergonomie ainsi que la rapidité d’affichage et de recherche sont très appréciés. La nouvelle phrase de recherche : « Rechercher les fiches dans tous les états dont tout le monde est acteur de(s) l’étape(s) toutes les étapes durant la période glissante» est perçue comme beaucoup plus simple et surtout plus intuitive, même si elle a nécessité un peu d’accompagnement auprès des utilisateurs.

Du côté des administrateurs, le confort apporté en termes de modélisation a été largement ressenti…

Par ailleurs, la migration permet aux utilisateurs de nos solutions d’évoluer vers un navigateur plus récent et de quitter définitivement IE8 qui est à ce jour, très peu sécurisée.

FP : D’un point de vue accompagnement sur cette migration, quelles ont été les étapes clés ?

PG : Le projet a débuté en juillet. Une première réunion a permis d’identifier toutes les étapes et de définir un planning.

Il a fallu stopper toutes les modifications et leur production a été figée de manière à travailler de manière optimale. Les enjeux de cette migration pour Predica sont de taille et figer la production permettait de ne pas avoir à gérer un delta de modifications qui aurait pu gêner la procédure. Les différentes étapes ont donc été les suivantes : 

La formation

La formation sur les nouvelles fonctionnalités a principalement servi à expliquer les différences entre les deux versions et cela afin de voir les différentes possibilités de refonte des workflows.

Le Bac à sable

Pour pouvoir tester et former sans risque, un Bac à sable a été mis à disposition. Toutes les possibilités du logiciel ont ainsi pu être testées en toute liberté. Le Bac à sable a permis de voir précisément les évolutions possibles et de tester jusqu’à obtenir le résultat voulu.

Le Pré-prod

Un environnement de pré-production a ensuite été mis à disposition. Cet environnement a permis la modélisation des workflows définitifs avant la véritable migration avant mise en production.

La migration

Cette migration a donc eu lieu le 31 décembre, le choix de la date n’était évidemment pas anodin. Il était nécessaire que la production de Predica soit totalement disponible et qu’en cas de problème QualNet puisse intervenir rapidement sur les dysfonctionnements sans que cela ne gêne. Cette période de l’année nous a offert une belle opportunité de le faire suffisamment sereinement. N’oublions pas que cette migration est la toute première et que même si les équipes techniques avaient répété plusieurs fois le scénario, nous n’étions pas à l’abri d’un imprévu. Julien TRAHAY, mon contact chez Predica et administrateur des solutions QualNet, est satisfait de la migration, de la réactivité des  équipes QualNet et notamment de leur écoute…

FP : Globalement, que dirais-tu de cette migration ?

PG : En tant que chef de projets, j’ai apprécié de travailler avec Predica. Mes interlocuteurs sont pertinents, investis et très positifs et je les en remercie. Le découpage du projet et les différentes étapes définies ont permis de structurer la migration dans son ensemble, la réussite passe obligatoirement par cela. Cette migration est la première pour moi, elle était donc importante et plaisante.

FP – 28 janv. 2015

Comments are closed.