Cloud : les entreprises passent de l’investissement à la mise en oeuvre


nuage66 % des entreprises françaises admettent faire davantage confiance au Cloud qu’il y a un an. Telle est la tendance qui se dégage du dernier rapport consacré au Cloud (« Blue Skies Ahead ? The State of Cloud Adoption ») que vient de publier 
Intel Security. Il apparaît également que la France fait figure d’‘early adopter’ avec 21 % des entreprises affirmant déjà consacrer une majorité de leur budget IT au Cloud. Par ailleurs, seuls 39 % des répondants estiment que leur équipe dirigeante mesure complètement les enjeux inhérents à la sécurité dans le Cloud. Enfin, 87 % admettent avoir déjà enregistré des incidents avec leur fournisseur Cloud, dont 23 % liés à la fuite de données. 

 

Raj Samani, Directeur des technologies EMEA chez Intel Security, plante le décor en indiquant que le marché entre dans une nouvelle ère et qu’il « est en train de basculer d’une phase d’investissements à une phase de mise en œuvre ». D’autant que la notion de confiance tend à s’imposer comme une part intégrante des atouts offerts par le Cloud.

L’étude révèle que :

  • 80 % des entreprises interrogées, en France, prévoient d’investir davantage dans les services de Security-as-a-Service, suivis de près par les services IaaS (78 %), PaaS (76 %) et Software-as-a-Service (SaaS) (57 %). Et ce, alors que la tendance mondiale se caractérise davantage par un investissement prioritaire dans les services IaaS (81 %).
  • en matière de services de sécurité, Security-as-a-Service, les entreprises françaises prévoient d’investir en priorité dans la protection web (36 %), la gestion des identités et des accès (35 %), ainsi qu’au même niveau dans le contrôle d’accès réseau, le chiffrement et la protection antimalware (34 %).
  • les sociétés françaises craignent un incident quant à la sécurité de leurs données (24 %), et ce particulièrement dans le cadre de services SaaS. Ce qu’elles redoutent le plus est l’intégration de ces-dits services avec les structures informatiques existantes (29 %).
  • en matière de services IaaS, les entreprises nationales sont plus soucieuses de l’habilité de leur fournisseur Cloud à leur offrir le bon niveau de performance/SLA (39 %).
  • l’étude précise que ce qui les inquiète le plus en matière de Cloud privé est la fuite de données, à hauteur de 49 %.
  • au sein de 43 % des entreprises, les employés s’attendent à ce que la DSI protège les services Cloud métiers non-autorisés par leur entreprise. Et ce malgré le fait que le manque de visibilité lié au ‘Shadow IT’ génère d’importantes inquiétudes en matière de sécurité. Ainsi, 58 % des entreprises interrogées estiment d’ailleurs qu’il les restreint dans leur action de protection du Cloud et de ses services.

Enfin, les risques inhérents à la fuite de données sensibles ont fait de la sécurité des données l’une des préoccupations émergentes chez les cadres dirigeants. D’après les personnes interrogées, le besoin d’éduquer et de sensibiliser davantage cette population aux problématiques liées au stockage de données sensibles dans le Cloud est prédominant. En France, seuls 39 % des répondants estiment que leur équipe dirigeante mesure complètement les enjeux inhérents à la sécurité dans le Cloud.

Source : http://www.infodsi.com/articles/162384/cloud-entreprises-passent-investissement-mise-oeuvre.html

Comments are closed.